dimanche 3 août 2008

Cadeau d'arrivée pour une théière

Normalement, au courant de la semaine, ma petite chinoise va arriver à la maison... Une nouvelle théière, c'est pour moi de nouvelles envies de découvertes. Je me suis donc empressé de lui faire un cadeau de bienvenue... Ces derniers temps, mes envies de découvertes me tirent du côté des oolongs. Je pense que la forme en oeuf de ma nouvelle théière doit bien venir de là. Et je remarque qu'au final, je n'y connait pas grand chose.

Je suis donc passé hier après midi à la Maison des Trois Thés pour trouver un thé original. Où allez d'autre à Paris lorsqu'on a un besoin irrésistible de découverte? Alors fini Taïwan... Départ pour les théiers centenaires du Guandong et pour un Bai Ye Dan Cong (le n°2 de chez M3T...)

Ça fait longtemps que j'entendais parler de la M3T dans de nombreux blogs. Il y a un mois, j'avais dégusté le vrac 16, divin! Et j'avais acheté une galette de Ba Da Chun 2007, un jeune pu ehr cru qui m'accompagne depuis amoureusement chaque matin! J'avais déjà goûté des thés exceptionnels, mais là on entre dans une autre sphère... Ce thé, c'est comme mordre dans un fruit bien mûr... et même bien plus... Rien qu'à regarder les feuilles, le voyage commence: grandes, avec toutes les nuances entre l'orangé et le brun profond, presque carbonisé qui laissent entrevoir une odeur fruitée et un peu boisée. Lorsqu'elles entrent dans la théière chaude s'échappe une odeur de fruit de la passion acidulée

On commence par une première infusion à l'odeur et à la douceur d'un miel clair (type fleur d'oranger), au goût de zeste d'orange amer ou de yuzu, un peu de pêche et un soupçon de fruit de passion... Et déjà cette amertume douce des très vieux théiers solitaires... C'en est presque poétique... Dire qu'ils ont certainement vu l'assassinat de Henry IV?
Avec les infusion successives, c'est le fruit de la passion et un peu la pêche qui prend de plus en plus de place, comme une explosion exotique. L'amertume en toile de fond est tout à fait rafraîchissante et occulte l'extrême douceur de ce thé, laissant en bouche une belle rondeur fruitée très longue... Même 10 infusions plus tard... Une merveille...

J'ai hâte de pouvoir le présenter à ma nouvelle théière...
D'autres photos arriveront certainement très rapidement.

5 commentaires:

Isabelle a dit…

Moi qui adore le thé, je me rends compte subitement que je n'y connais en fait strictement rien... Y a t'il des spécialistes du thé comme les oenologues avertis pour le vin?

Soïwatter a dit…

Comme toi, il y a encore peu de temps, je n'y connaissait pas grand chose... J'aimais déjà les thés natures, ce qui m'avait déjà un tout petit peu laissé entrapercevoir ce monde plein de promesses. Mais depuis cet automne, c'est la révélation, je me suis propulsé dans un monde que je ne soupçonnais pas... Et depuis, chaque nouvelle expérience est une belle découverte, et chaque nouvelle découverte est le promesse de beaucoup d'autres... comme un mouvement perpétuel magique...

Alors pour répondre à ta question, bien sûr qu'il existe des spécialistes du thé (et même une université d'Etat à Kunming dans le Yunnan en Chine, des instituts de recherche dans de nombreux coins d'Asie...) Le thé a en Chine et à Taïwan la même place que le vin en France, si pas plus... Un véritable engouement national, une recherche de la qualité, des grands crus que l'on nomme grands jardins, des caves, un art de vie...
Ces spécialistes, on les nomment Maître de thé (tout comme Sen no Rikyu dans le roman d'Inoue)... Des gens qui vouent leur vie à leur passion et à son enseignement. Il y en a une à Paris, à la Maison des Trois Thés, qui a réussi à créer la plus grande cave à thé d'Occident, chez nous, en France... Et une Maison de Thé, un havre de paix où l'on peut goûter aux plus grands thés de Chine et de Taïwan... C'est justement de là que vient le Dan Cong dont je parle dans ce post...

Isabelle a dit…

Merci beaucoup pour toutes ces informations!

robur a dit…

Bonjour
Je voudrais préparer ce Dan Cong en Gong fu cha, mais j'ai oublié de demander au vendeur de la maison des 3 T
la quantité de thé voulue pour ma théière de 10 cl ainsi que le temps d'infusion.
Pourriez-vous me conseiller s'il vous plait
Remerciements

Soïwatter a dit…

Désolé de répondre si tard. J'étais loin de paris pour quelques jours; parti rechercher l'iode pour ne pas souffrir de crétinisme alpin... Ça fait du bien l'air pur...

Ce thé est je pense une bonne introduction aux Dan Cong. A un prix abordable, il montre déjà la grande puissance de ces thés. Je te conseille de commencer par 4g/10cl 15' puis incrément de 5' jusqu'à ce que le thé te semble épuisé. Et après tu feras varier les grammages et les temps pour mieux coller à tes goûts.

Si tu veux aller plus loin, je te conseille de lire le post de Raphael la théorie du dromadaire.
Il est intéressant une fois qu'on connait bien ce thé de passer à des infusion 4g pour 1'30" avec une incrémentation importante, on magnifie réellement le côté mielleux et les hepéridés ressortent bien (Cédrat et Yuzu) C'est un très bon thé pour une entrée de gamme. Et pour moi c'est un classique.