jeudi 7 août 2008

Dans mon armoire à thé...

Il est temps de refaire un petit point sur mon armoire à thé. Depuis bientôt six mois, je n'ai plus goûté un seul de mes thés aromatisés (ah si, j'en ai profité pour faire du thé glacé, mais ça ne compte pas...) Pourquoi aromatiser un thé lorsque les grands jardins offrent des bouquets plus surprenants, plus aromatiques et plus subtiles? Les goûts de bonbons, c'est plus pour moi, enfin pour le moment. Et pour cause, j'ai découvert oolongs et pu ehr, et c'est devenu une vraie passion...

Alors, tous les matins, fini la cafetière à mocca qui chante (je n'arrivais pas à boire du thé au réveil), elle a été remplacée par une petite théière, une cruche et une jolie tasse en céladon (Ceux qui connaissent le blog de Tea masters reconnaîtront l'objet), et me fait profiter d'un jeune pu ehr, dont la force accompagne mon réveil...

Toute ces découvertes font maintenant déborder mon armoire, ont colonisé d'autres tiroirs, d'autres étagères, et je me dis parfois qu'il va bientôt falloir pousser les murs pour leur faire un peu de place ou changer d'appartement... ou bien remiser à la cave nos thés aromatisés qui prennent la poussière et empêchent d'autres adoptions sur les étagères...

Alors avec moi, partez pour ce voyage magique dont voici la liste des destinations. J'essaierais de la garder à jour, celle là, et de vous faire part de mes découvertes en postant sur les thés qui m'ont vraiment marqué...

Oolongs

  • Butterfly of Taïwan 2007 (Palais des thés)
    Un Fancy oolong de qualité très moyenne, même si c'est dans le haut de gamme des oolongs fortement fermentés du Palais des thés... Boisé et avec un petit goût de noix, il est assez rapeux comparé à ce que je bois en ce moment. Je ne le sorts plus très souvent...

  • Tie Guan Yin 2001 (Offert par mon père au retour d'une mission en Chine)
    Lorsque mon père est revenu d'un déplacement en Chine, il m'avait rapporté ma petite théière et deux TGY, de deux qualités différentes. Cette première qualité est maintenant presque épuisée, il m'en reste une petite boite sur mon bureau lorsque j'ai besoin d'un moment de détente autour d'un thé. C'est la moins bonne qualité des deux. Si je l'ai fini avant, c'est que l'autre est resté jusqu'à Pâques chez mes parents en Alsace. Il est très sec et un peu fruité, pas très rond...

    C'est là que finit mes expériences malheureuse avec les oolongs...


  • Tie Guan Yin 2001 (Offert par mon père au retour d'une mission en Chine)
    C'est le deuxième TGY rapporté par mon père, 12 sachets hermétiques de 25 grammes chacun. 2001, c'est loin et il a un peu vielli, il a perdu les notes fleuries des premiers sachets que j'avais ouvert. Mais il est très rond, un peu fruité, des notes d'arachide, pas très sec, et si j'avais maîtrisé le GFC à l'époque, je l'aurais adoré. Stéphane m'a indique une méthode pour lui redonner un peu vie, la méthode Sao An qui fonctionne bien. L'autre solution aurait été de le retorréfier, mais je ne suis pas sur de vouloir me lancer dans l'expérience, de peur d'une catastrophe, surtout pour un thé de qualité moyenne...

  • Tie Guan Yin 2007 (Palais des thé - épuisé)
    Pas trop mauvais, mais sans prétensions, des aromes de chataîgnes, de réglisse et de canelle, une longueur en bouche qui commence à être intéressante...

  • Dong Ding, printemps 2007, qualité supérieure (acheté chez T'Cha, presque épuisé)
    Me fait plutôt penser à un haute montagne, rond, long, mais surtout extrêmement fleuri, sur la fin des notes plus chaudes apparaissent...

  • Shan Lin Shi - Luanze Oolong "classique" - hiver 2007 (Tea Master, presque épuisé)
    Une de mes premières grandes expériences des oolongs...

  • Bai Yé Dan Cong n°2 (M3T)
    Exceptionnel, fruité... L'un des meilleurs oolongs que j'ai goûté ...
D'autres oolongs vont venir, je suis en train de réfléchir à une commande chez Tea Masters... Normalement, je l'envoie demain...

Verts et Blancs
  • Tai Ping Hou Kui 2007 (Thé vert chinois primeur):
    D'après moi l'un des meilleurs thés verts. Dieu seul sait combien j'en ai bu l'an dernier. C'est vrai que je ne connaissait pas encore bien les oolongs.

  • Liu An Gua Pian 2006 (Thé vert chinois primeur):
    Mon premier thé vert primeur. Il y a trois ans, je le trouvais un peu léger (je sais mon goût pour les thés natures n'était pas encore bien formé.) Je l'avais oublié dans une boite, il a subit de nombreux déménagements, a été entreposé dans des conditions loin d'êtres idéales, surtout pour un thé vert... Je l'ai ressorti il y a quelques semaines. Comme tout le monde le sais, un thé vert, ça ne se conserve pas, je m'étais résigné a devoir le jetter, mais j'ai quand même fait un essai. Et la ça a été la révélation. Les notes fraiches végétales et fleuries se sont mutées en une fraîcheur poivrée. Il a gagné en complexité ce qu'il a perdu en vert et en fraîcheur... Très intrigant... Il a pris certaines notes proches des jeunes pu ehr, tout en restant un thé vert, il a gagné en présence. Je suis contant d'avoir fait cet essai. Je le garderai précieusement et le regouterai chaque année pour suivre son évolution. Qui a dit qu'un thé vert ça ne se conservait pas?

  • Yong Xi Huo Qing 2007 (Thé vert chinois primeur):
    Son nom signifie feu vert du Yong Xi... Ca résume parfaitement ce thé. Ce primeur, c'est une explosion de verdure en bouche. Les feuilles ne sont pas telles quelles, pliées ou torsadées comme pour un thé vert classique, elles sont roulées en petites boules commme pour un gunpowder. Et quand ces billes à canon s'ouvrent c'est l'explosion. Attention, c'est un thé très puissant, déconseillé à ceux qui n'aiment pas les thés trop vert... Etonnant, je garderai ce nom en tête pour les années à venir.

  • Gu Zhang Mao Jian 2007 (Thé vert chinois, feuilles torsadées):
    Un chemin mouillé après l'orage, voilà ce que son nom veut dire, et ça résume tout. C'est le premier thé en vrac que j'avais acheté, quand j'étais encore en prépa. Je l'ai retrouvé cet année. Sans grandes prétentions, ça reste un bon thé vert que j'aime bien, pas trop vert masi avec un arôme bien présent

  • Gunpowder 2008 (Thé vert chinois):
    Idéal pour le thé à la menthe...

  • Sencha Ariake 2007 (Thé vert japonais classique, feuilles pliées):
    Un sencha de pas mauvaise qualité, une bonne entrée en matière pour les thés japonais...

  • Tamaryokucha Impérial 2007 (thé vert japonais):
    C'est mon thé vert japonnais préféré. Fait selon la méthode chinoise et non japonaise, il a des notes iodées bien présentes, mais pas aussi fortes que les sencha. Il est très présent en bouche, un peu fruité. J'ai bien envie de le goûter en ichibancha un de ces quatres.

  • Bi Luo Chun - Primeur 2008:
    Primeur de l'année... Un bon goût végétal, haricot je dirais, comme lorsque ma grand mère les fait blanchir.

  • Batons de Jade Primeur 2008:
    Un thé proposé par Yunnan Sourcing, les feuilles de thé blanc sont façonnées en forme de cigare... Subtile et végétal, très doux.

  • Yin Zhen au Jasmin 2007:
    Un thé blanc au jasmin que le Palais des thés avait en automne dernier en quantité très limitée. Un très grande qualité, fort en goût mais pas écœurant. J'en avais pris 50g pour réessayer le thé au jasmin (on m'avait écœuré avec des thés de mauvaise qualité). J'ai adoré, mais quand j'ai voulu en acheter en plus grande quantité, il n'y en avait plus, alors je conserve précieusement les 25 derniers grammes, en espérant qu'ils auront à nouveau un batch cet année.

Pu-ehr
  • Vrac de 1998 (Le palais des thés, Shu, presque épuisé):
    Mon premier pu-ehr, un vendeur du Palais des Thé du village de Passy me l'avais conseillé alors que nous discutions thé vert (aucun rapport, je sais). Ce thé n'a pas de grands défauts, à part celui de manquer d'âme, c'est trop plat, sans reliefs. Doux et cuiré, terreux et boisé, un peu champignoneux, mais quand même fort dans la gorge, ça m'a fait une bonne introduction au pu ehr, je pense, même si ça ne mérite pas le prix qui est proposé...

  • Six Famous Mountains - Yiwu - 2002 (Sheng - bout de galette - Terre de Chine, presque épuisé):
    Très puissant et encore jeune malgré ses 5 ans, la galette n'avait pas été confectionnée avec une grande précaution, il restait des tiges assez grandes. Mon premier cru...

  • Mengai Tea Factory 2005 (Sheng - bout de galette - Terre de Chine, presque épuisé):
    Un bon pu ehr jeune, aux aromes puissants, il devra gagner en finesse et en douceur avec le temps, mais je ne lui en ai pas laissé l'occasion, il n'en reste qu'un petit bout...

  • Hai Lang Hao Mengku Wild Arbor 2002 - Mengku Shuangjiang Tea (Sheng - échantillon de chez YS, encore pour une fois)

  • Bourgeons de Pu-er pressés en pièce et conservés dans une feuille de bambou - 1984 (Shu - écu conservé dans du bambou, Tea Master, encore 1/2 écu):
    Voici un très bon pu ehr cuit de chez TM, cuiré, terreux, assez rond, une odeur de terre, de racine et une pointe de fumée, juste ce qu'il faut, très crémeux se transformant en mielleux pour les dernières infusions, Pouvant être infusé de nombreuses fois... Ca a été une belle découverte

  • Tuocha Xiaguan Te Ji 2005 (Sheng):
    Pendant 2 mois mon thé du matin, au goût assez fort... Je m'en suis lassé assez vite... Trop fort, il a fini par me dégoûter... Mais la semaine dernière, je l'ai regoûté... Ce côté fort est resté, mais je l'ai trouvé bon, des notes plus subtiles, fleuries et fruitées me sont apparues? A-t-il changé en deux mois? Lui fallait-il un temps de repos ou est-ce mon goût qui s'est modifié et ma jeune expérience des pu ehr qui s'affermit un peu? Mon seul problème avec ce tuo de Xiaguan, c'est la compression... Ils pourraient donner un cours au CERN et si c'était eux qui étaient en charge de l'accélérateur de particules, le Boson de Higgs aurait été découvert depuis longtemps... Impossible de trouver un bout pour l'entamer, au point que j'ai du aller chercher le marteau et me servir de mon pic comme d'un burin... Je peux me montrer barbare quand je veux...

  • Ba Da Chun 2007 - galette de printemps d'une montagne au nord du district de Menghai (Sheng - Galette de chez M3T):
    Exceptionnelle, cette galette! Il faudra que j'en parle... Très douce, fleurie et fruitée (pêches, melon à eau...), très long en bouche, pas trop puissante mais très forte en arome... Un très bon très jeune primeur...J'adore...

13 commentaires:

Loutarwen a dit…

Dis donc, on en a des thés! Tu me rappelles qu'il faudrait aussi que je mette ma liste de thés à jour ;-)

Soïwatter a dit…

Pas tellement que ça au final, on n'a que trois bon oolongs et les stock sont bas en ce moment (surtout pour les oolongs et les pu ehr). Heureusement que je viens de faire une commande chez Tea Masters, j'en parlerai très prochainement...

Soïwatter a dit…

On pourrait penser à trouver une autre place pour tous ces thés aromatisés que l'on ne consomme plus, ils prennent de la place inutile, et j'ai des envies de découverte en ce moment qu'il va falloir caser sur nos étagères. Ca me fend le cœur de voir tous ce thé inutilement entreposé et de devoir relégué les merveilles que je bois en ce moment à un petit tiroir.

Et j'ai bien envie de m'offrir la petite Yixing peinte datant de la dynastie Qing, j'attends juste de voir la contenance de la petite théière de 120 ml que je me suis offerte chez YS en argile Da Hong Pao qui doit arriver cette semaine, pour me faire une idée de ce que 80 ml représente comme contenance pour une théière.

ilmariel a dit…

Je n'ai fait que ma liste sur mon blog et j'en parle très peu. La raison est que je crois ne pas posséder cette forme de langage typique que je vois souvent sur les blogs à propos de la dégustation. Alors, je préfère simplement déguster par plaisir.

Soïwatter a dit…

@ Ilmariel:
Au début, je pensais un peu comme toi. En plus, j'avais du mal à essayer de coucher quelque chose sur papier, car face aux blog sur le thé que je suis, je me sentais un peu trop novice, j'avais des appréhensions... Et je n'arrivais pas a discerner tout ce que pouvais m'offrir mon thé, ou bien à trouver les mots adéquats. Alors, je prenais du plaisir à déguster un thé, à suivre les expériences des autres... Tout simplement...

Mais maintenant, j'ai envie de partager cette passion qui est pour moi beaucoup plus forte que la lecture, je l'avoue. Si j'écris ce journal, ce n'est pas uniquement pour parler livres, c'est pour faire découvrir aux autres ce qui me tient à cœur, et en ce moment, ce sont mes lectures (qui font rarement partie de la rentrée littéraire) et surtout ma découverte du Thé. J'ai découvert plein de choses, j'ai envie d'en découvrir plein. Et surtout j'ai envie de faire découvrir à ceux qui ne le soupçonnent même pas le côté magique que peut avoir un thé de qualité... Un peu comme un carnet de voyage, car chaque thé est une nouvelle expérience, un nouveau voyage.

Cette liste n'a en tant que telle pas lieu d'être. Je ne suis d'habitude pas un grand fan de listes car je n'arrive jamais à les tenir à jour. C'est plutôt un moyen de faire le point, de voir de quoi j'ai envie de parler, ce que j'ai envie de découvrir ces prochain temps... Un peu comme ce que sont mes bilans mensuels de lecture. Et en ce moment, j'ai envie de parler de plein de choses, et de découvrir plein d'autres...

Vanessa a dit…

Oh superbe... de quoi profiter de tes dégustations pour aller plus avant dans les miennes, très oolongs....

Soïwatter a dit…

Ces derniers temps, je me tourne aussi beaucoup vers les oolongs. Est-ce parce que Loutarwen n'aime pas les pu-ehr et que j'aime bien partager avec elle un thé le soir? Est-ce parce que je recherche des arômes plus fleuris ou fruités?

Je viens de faire une commande chez Stéphane (Tea Masters) et je vais bientôt avoir plein de nouveaux oolongs à découvrir et à faire partager... Alors à bientôt.

ilmariel a dit…

Tout comme toi (et comme je l'ai mentionné sur mon blog dans mon dernier post), je n'ai pas envie de simplement parler de mes lectures mais bien de ce que je j'aime, ce que je découvre et ce que j'expérimente (c'est d'ailleurs le sous-titre de mon blog). Le thé est un de ces sujets dont j'aimerais bien parler.

Comment en est-tu venus à vouloir en parler plus librement ? As-tu des ressources sur le vocabulaire des feuilles, de la dégustation (même si c'est en anglais) ?

Ah oui! Comme mon anniversaire est bientôt, je compte (peut-être) me tourner vers Tea Masters pour une commande. Je sais que c'est top qualité !

Soïwatter a dit…

Comment en suis-je venu à parler de thé dans mon carnet de lecture? Je crois que c'est un cheminement... En plus, ça rentre dans une logique, vue que je lis essenciellement de la littérature asiatique (ce qui me rappelle que j'ai des commentaires en retard)

Je ne sais plus comment j'avais découvert le blog de Stéphane (Tea Masters), mais j'avais bien aimé, j'ai commencé à y aller de plus en plus souvent, à découvrir d'autres blogs sur le thé, à commenter de plus en plus régulièrement, surtout avec l'été qui est arrivé, me laissant un champ complètement libre pour discuter avec les rares blogs encore en activité depuis le 15 juillet. J'ai aussi beaucoup goûté de thés, et je crois qu'avec le temps, j'arrive à discerner dans les thés ce qui se cache derrière les mots qui les décrivent. Le vocabulaire est en grande partie celui des sensations, que je connaissait déjà grâce au vin. Et les autres sensations propres au thé se découvrent d'elles même lorsqu'on a face à soi un thé de qualité.

Quand au vocabulaire pour décrire le thé, je sais qu'Alain à fait un post au sujet des mots pour parler des oolongs en juin sur son blog

Sinon, j'adore ce qui fait Stéphane. Nous parler de ses expériences sur le thé, de ce qu'il apprend avec Tea Parker et nous permettre de les partager avec lui en proposant des thés de très grande qualité qu'il est très dure de trouver chez nous en Occident, surtout au prix auquel il le propose. Et il est toujours dispos pour répondre à nos questions, à nos interrogations sur le thé...
En plus, il vient de la même région de France que moi...

ilmariel a dit…

merci pour ton lien ! ;) Je vais regarder ça.

Pour les blogs sur le thé en français, j'en connais quelques-uns que je lis des fois. Du coté anglophone, ce sont plus des sites d'informations que je lis. Quant aux livres, je n'en possède qu'un (j'exlus les romans) car ils sont assez dispendieux par chez-moi ! :( Donc oui, je pourrais faire comme toi et prendre des notes sur mes dégustations mais ces temps-ci, mon esprit est ailleurs !! XD

Loula a dit…

Une solution pour les thés aromatisés : j'avais de la famille à la maison l'autre soir et j'ai proposé à la cantonade deux thés aromatisés que je suis sure de ne jamais reboire. Mon petit frère s'en est emparé (j'exagère, mais bon, j'ai pas dit avidement): il commence à boire du thé en vrac! Bonne nouvelle et bonne façon de lui faire commencer un chemin très long jusqu'aux thé nature!!

Soïwatter a dit…

C'est une bonne idée, ça... Encore faut-il que je trouve quelqu'un dans mon entourage pour lui faire un tel "cadeaux".

Loula a dit…

Si tu veux, je veux bien vous aider!!
;-)