vendredi 18 juillet 2008

L'Assassin Royal, L'Apprenti Assassin (T.1) : Robin Hobb

Ce blog ne le reflète peut-être pas, mais j'ai longtemps été un grand fan de fantasy. Je le suis toujours autant mais mes lectures actuelles m'ont mené sur des chemins différents, m'ont fait prendre des chemins de traverse vers d'autres mondes littéraires. Pourtant je n'avais jamais lu l'une des maîtres-œuvres. Tout autour de moi, tout le monde en parlait. Même mon grand-père, grand lecteur mais cantonné à des lectures beaucoup plus conventionnelles pour son âge, qu'il a bien beau du haut de ses 87 ans, avait suivi les traces de Fitzchevalerie Longvoyant. Mais c'est maintenant chose réparée, je dévore ce cycle incroyable, ce "diamant dans un océan de zircon" comme le dit si bien George R. R. Martin. Alors avec moi je vous invite à entrer dans l'univers de L'Assassin Royal...

Depuis des générations la dynastie des Loinvoyants règne sur les Six Duchés. Le roi Subtil a trois 3 fils: le roi-servant Chevalerie, le prince Vérité et le prince Royal. Le nom de chaque Loinvoyant est celui d'une vertu dont il fera preuve, malgré lui, tout au long de sa vie.

Un jour d'hiver un enfant est laissé par aux portes d'un château où se trouve le prince Vérité, abandonné sans nom par son grand-père avec pour seul explication que l'enfant était pour lui un trop lourd fardeau et qu'il était grand temps que le roi-servant Chevalerie s'occupe de son batard. Fitz (nom donné aux batards royaux en Angleterre) n'avait alors que six ans. Vérité décide de garder Fitz au château. Inquiet pour la sécurité de ce fils illégitime, Chevalerie abdique de son rang de roi-servant bien avant que Fitz n'arrive à la cité royale. Cet évènement bouleverse la vie de la cour alors même qu'un terrible péril menace le royaume.

Le bâtard va devenir l'homme lige du roi. Il apprendra aussi en secret la science des poisons, les techniques d'espionnage et le meurtre, et deviendra l'assassin royal. Mais il devra également faire face à de puissants ennemis ainsi qu'à son tragique destin.

Ce cycle est un chef-d'oeuvre, je l'ai commencé il y a un mois et j'en dévore déja le troisième tome... Je n'arrive pas à m'arrêter, presque une drogue que de vouloir connaîre le destin du jeune Fitz...

Robin Hobb maîtrise les arcanes de la fantasy sans entrer dans les caricatures grotesques. Un univers médiéval maîtrisé à la perfection, une magie en pointillé qui a rien de spectaculaire mais qui conditionne le fil conducteur du roman, des relations entre les personnages complexes, un mélange de passages sombres et de passages légers... Du grand art... Qui se laisse dévorer...
Et que je recommande à tous, à ceux qui veulent lire de la bonne fantasy, à ceux qui veulent découvrir cette littérature...

C'est pour moi un grand coup de coeur...


L'avis de Loupiote (Au fil des mots)...

9 commentaires:

pom' a dit…

j'ai adoré les 3 premiers, par contre , je fus déçue par les 3 suivants: c'est lent, ça n'avance plus, les révélations sont interressantes mais il faut étre patient, j'ai laissé tomber pour commencer les aventurier de la mer, que je préfère.

T.alain a dit…

Bonjour Soïwatter,
Nous avons lu mes fils et moi les deux sagas de Robin Hobb...et je situe ces deux sagas à la même hauteur que la trilogie du Seigneur des anneaux fondatrice du genre de JRR Tolkien.
Il est vrai que ça peut parfois etre lent, mais quelle précision..
l'auteur nous immerge totalement dans ce monde.Lire les deux sagas (l'assassin et les aventuriers) en parallele est une très bonne idée qui peut se révéler très interressante par la suite...
Autre chose il me semble que tu aimes le thé...si le coeur t'en dit
http://liqueur-de-the.blogspot.com/

Soïwatter a dit…

@ Pom': Lorsque l'on se plonge dans un grand'oeuvre de Fantasy, il faut parfois se donner un peu le temps de la patience...

Les deux premiers tomes dévorés, je me suis plongé dans le troisième, mais je pense attendre un peu avant de lire la suite, il y a tant de choses que j'ai envie de lire en ce moment...

@T.alain: C'est vrai que cet univers est magnifique et que Robin Hobb nous offre un vrai diamant de pureté et de précision.

A la hauteur de Tolkien? Je ne sais pas, je me laisse le temps pour en juger et deux tomes, c'est beaucoup trop court: le grand maître ne nous avait pas seulement offert un univers de Fantasy, il avait réellement créé un monde, à part, avec une génèse, une histoire et des légendes qui on inspiré 73 ans de littérature...

Soïwatter a dit…

@T.alain: je viens de découvrir ton blog et des photos d'une jolie Shi Piao. Encore une merveille que nous propose Stéphane... Alors à bientôt sur les traces de tes avantures théinées...

Katell a dit…

j'ai beaucoup aimé cette saga également. Je n'ai pas encore lu tous les épisodes ;-)
Je suis allée faire un tour chez alain....diantre que c'est sympathique!

Soïwatter a dit…

@ Katell : De la Fantasy, j'en ai lu une petite pile (C'était mes livres de chevet en prépa après des heures de hachis mathématique de cervelle), et c'est rare de trouver un qualité telle que ce que nous propose Robin Hobb... J'adore...

pom' a dit…

C'est vrai que je manque parfois de patience. lol

T.alain a dit…

Avez vous commençé "Le Soldat chamane"...même genre, tout autre univers,même lenteur dans le texte,moult détails,une étude des personnages rigoureuse,une histoire extraordinaire...il faut être patient,mais une fois pris au piège le lecteur est vraiment bien accroché.

Soïwatter a dit…

@t.alain : Non, pour l'instant, je me plonge dans l'assassin royal et il y a beaucoup d'autres livres dans ma pile à lire...

Toutefois, ton enthousiasme et l'avis de Chimère me font envie...