lundi 9 juin 2008

Thé

La première tasse humecte mes lèvres et mon gosier
La deuxième rompt ma solitude
La troisième fouille mes entrailles mises à nu
Et y débusque mille volumes d'étranges idéogrammes
La quatrième suscite une légère sueur
Et tout le noir de ma vie se dissout à travers mes pores
A la cinquième tasse, je suis purifié
La sixième m'expédie au royaume des Immortels
La septième - ah! je ne saurais en absorber d'avantage!
Je sens seulement un souffle de vent frais gonfler mes hanches.
Où est P'eng Lai Chan?
Ah! Laissez-moi chevaucher cette douce brise et m'envoler loin d'ici!



Lo T'ong, poête de la dynastie Tang (VIIIe siècle),
ex. Le Livre de Thé, Okakura Kakuzô

Note : P'eng Lai Chan est le royaume des Immortels des Taoïstes

3 commentaires:

ilmariel a dit…

J'ai mis cette ciation sur mon Tumblelog (Tumblr) car je l'aime bien. Je l'ai aussi sous forme de signet.

Soïwatter a dit…

Les grands esprits se rencontrent...

Katell a dit…

Quelle belle citation! Merci soïwatter pour ce partage.